Pistes cyclables et “Quadricycle à pédales”

joli bonbon a la framboise !

Salut Benoit T
En allemagne la différence n’est pas le nombres de roues mais la puissance.
Les VAE qui sont limités à 25 km/h sont autorisés mais les S-Pedelecs avec une Vmax de 45km/h par contre sont interdit et doivent rouler sur la route. Ca revient a l’autorisation par decret…
Aprés plusieurs milliers de KM sur piste cyclable avec mes protos à 4 roues je n’ai jamais eut de probléme et ma cliente de lancement préfère pouvoir rouler sur les pistes cyclables que vite.
Benoit D

Ah super merci pour ton retour !
J’ai vu aussi que tu n’avais pas de problème pour rouler sur lac avec ton proto :sweat_smile:

En France les Speed-Elecs sont également interdits de piste cyclable.

Intéressant le retour d’expérience de ta cliente ! Merci :upside_down_face:

Bonjour Benoît,

En fait la l’article R110-2 du Code de la route a été modifié par un décret du 14 janvier 2022:

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000045025473/?fbclid=IwAR0-UJidQDJ9vkZDNyHHl0wbLifdkfp0ACTaz1ssU6QyelqfjtUB4r6O6dg#LEGIARTI000045025473

« -piste cyclable : chaussée exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues, aux cyclomobiles légers et aux engins de déplacement personnel motorisés ».

« cyclomobiles légers » et « engins de déplacement personnel motorisés » vient d’être ajouté, ce qui à mon avis ouvre la porte à pas mal de véhicules, y compris à 4 roues…

Bon dimanche et à bientôt.

Benoît JARRET

2 « J'aime »

Hello @benoja !

Effectivement il y a bien eu une mise à jour récemment.
En revanche difficile de faire passer un Quadricycle pour un « cyclomobile léger ».

Les « Cyclomobile Legers » est une catégorie inventée de toute pièce pour l’encadrement des « draisiennes électriques ». Et comme pour les EDPM (Engin de Déplacement Personnel Motorisé) il y a des contraintes assez forte sur les dimensions L x l.
Pour info, les EDPM se sont les trottinettes électriques, gyroroues, hoverboards, skates électriques, …

1 « J'aime »

Salut Les Benoit,

C’est pas trés bon pour l’utilisation des pistes cyclables avec un velomobil et ca passe encore moins avec le cahier des charges de l’extreme défis :=(

Décret n° 2022-31 du 14 janvier 2022 relatif à la réglementation des cyclomobiles légers et modifiant le code de la route

Après le 4.1.2 de l’article R. 311-1, est inséré un alinéa ainsi rédigé :
« 4.1.3. Cyclomobile léger : véhicule de la sous-catégorie L1e-B conçu et construit pour le déplacement d’une seule personne et dépourvu de tout aménagement destiné au transport de marchandises, dont la vitesse maximale par construction n’excède pas 25 km/ h, équipé d’un moteur non thermique dont la puissance maximale nette est inférieure ou égale à 350W, ayant un poids à vide inférieur ou égal à 30 kg. »

A+
Benoit D.

1 « J'aime »

Encore un Benoit ? :sweat_smile:

Exact @cargo84 !
La contrainte Cyclomobile est en fait surtout sur le poids !
Difficile d’envisager un véhicule intermédiaire en dessous des 30kg.
Seul les vélomobiles en sont capable…

Mais après tout pourquoi pas ?
On gagne 100W par rapport à un VAE et on a plus besoin de pédaler !!!.. :face_with_raised_eyebrow:

D’accord #BenTho, mais ca condamne les propietaires de Friskar, PedaloCab, Senka, Quadvelo et Cie à devoir rouler avec les voitures qui ne font pas specialement attention aux autres véhicules qui vont moins vite…
Ou alors il faut que nous arrivions à faire modifier le code de la route pour nous permettre de rouler plus en sécurité sur des pistes cyclables. Autres alternatives, qu’on nous autorise à rouler plus vite (meme en pedalant) comme les 32 Km/h aux USA sans etre un S-Pedelec: Plus je pèdale moins vite, moins j’avance d’avantage… :sunglasses:

2 « J'aime »

mes 2 sous dans la discussion.

Pour ce que ça vaut, apres 9 mois à utiliser occasionnellement un tricycle couché biplace - rien d’extraordinaire -
GT1 - Expérimentations sur un premier véhicule) en milieu hybride (rural sans piste cyclable et urbain avec)
mon expérience est la suivante :

Sur une route de campagne (vitesse limitée à 70km/h) je préfere carrément etre en tricycle couché qu’en velo.
Sur piste cyclable le tricycle couché, pourtant du meme encombrement que mon velo cargo biporteur n’est vraiment pas à l’aise et je choisis de rester sur la « route » la plupart du temps.

je pallie a l’enjeu de visibilité par un peu de techno, sans doute illegale en France ?

suivant le contexte (bonne visi, ligne droite, pas ou peu de croisement, environnement peu dense), il me semble que rouler à 45km/h sur piste cyclable ne serait pas un « gros » problème, par contre dans leur conception actuelle, dés que l’on dépasse un profil de bicyclette, la cohabitation est pas évidente si le trafic est supérieur à l’anecdotique… heureusement, sur « mes » pistes, il l’est !

Pour finir, le poids est notre second ennemi, apres la vitesse…(1/2mv2) on a donc intérêt a vraiment chasser le kilo superflu… et ce sans faire exploser la note.

on vous l’a dit, c’est un eXtrème Défi :wink:

2 « J'aime »

Très cher @cargo84 , sache que je milite pour que nos chers Quadricycle puisse rouler sur piste cyclable.
Mais selon moi, il faut garder quelques règles de bienséances comme évoquées par @nledouarec !
La cohabitation avec les « vélo classiques » doit primé.

De mon analyse, de « trop gros vélo » seront encombrants en ville pendant encore quelques paires d’années (en attendant de vrais infrastructures, Zone 30, réduction du nombre de voitures, ZFE ?, …).
Qu’ils soient sur les routes OU sur les pistes cyclables.

En attendant moi, je conçois un véhicule pour rouler en dehors des grandes agglos, et j’aimerais bien que dans ce cas on l’autorise sur ces pistes cyclables et autre voies vertes :slight_smile:

Bonjour à tous,
3 Benoît qui avons également en commun le bloc pédalier EffiGear si j’ai bien compris !
Merci pour ces précisions, je n’avais pas regardé la définition des « Cyclomobile Legers » et des EDPM.
Les précisions de @nledouarec sont aussi intéressantes mais après avoir sondé pas mal de personnes autour de moi, aucune ne prendra la route « nationale » avec un vélomobile…
Malheureusement avec la circulation et la configuration routière actuelle c’est trop dangereux pour la plupart des personnes qui s’intéressent à la mobilité active sur mon secteur.
Sachant que nous n’avons pas encore de piste cyclable sur notre communauté de communes savoyardes ça limite sacrément le nombre de pratiquants…
Personnellement je suis sur un tricycle, un « reverse trike », de 60 kg en monoplace, il va falloir que je me renseigne sur les dimensions et poids admissibles sur une piste cyclable (ça devrait arriver chez nous d’ici 3 ans) car j’aimerai aussi proposer un biplace, toujours en tricycle avec assistance limitée à 25 km/h.
Concernant la législation autour des quadricycles, je pense que les français qui on déjà des modèles à 4 roues doivent être au courant du problème…(EV4, Midipile, etc…).
A bientôt.
Benoît J.

Je confirme que la nationale à 90 ne me viendrait pas à l’idée, seule la séparation des flux . voies ou une baisse de la vitesse à 70 max pourrait rendre la chose viable amha… departementales et routes de campagnes par contre oui. les conducteurs ont l’habitude avec les tracteurs, les cmaiosn de BTP, les cyclistes « sportifs » et autres aliens de la route (oui je parle de gens a trottinette !!!)

au passage cet échange montre bien le besoin d’ancrer es véhicules sur des cas d’usages eux même tres liés aux territoires. dans le cas de @benoja si je comprends bien, seul un engin capable si je comprends bien d’atteindre 80km/h semble viable au quotidien dans son contexte…

2 « J'aime »

Oui pour l’instant c’est un véhicule qui roule à 80 km/h qui serait le plus adapté à mon territoire, mais j’espère bientôt convaincre les élus de l’intérêt d’avoir une liaison cyclable entre la Via Rhôna et la Via 5 lacs qui est prévue.
Pour l’instant chez nous le vélo est uniquement envisagé sous l’angle du tourisme…

@benoja : La national est à évité, à vélo comme en quadricycle, trycicle, …
C’est claire !

En revanche, il existe très souvent des itineraires bis via des routes secondaire permettant de la contourner, et je rejoins donc @nledouarec su ce point.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai créé le service gratuit de trajet vélo illustré : https://sanka-cycle.com/trajet-velo-illustre/
= Une étude personnalisé du trajet qui permet de voir en image ce que l’on rate justement en prenant la national !

1 « J'aime »

Bonjour Benoit-J,
comment vas tu atteindre 80 km/h avec le Systeme d’Effigear? Ils vont developer un nouveau logicel pour ton véhicule?
Rouler vite complique pas mal la certification par les autorités. Meme les Podbikes et Canyon qui annoncaient des vitesses de 60 & 80 Km/h dans les présentations initales sont redescendus à 25 Km/h.
Sans compter l’aspect tenue au crash, la consomation augmente terriblement en roulant vite. Sur mon Proto 2 quand je roule à 40 km/h la batterie se décharge trés rapidement.
Je roule également pas mal en ville avec les voitures car les pistes cyclables sont inconfortables pour un quadrcycle (bateaux, pavés, mauvaise visibilité, etroites) et j’aimerais bien que la vitesse en ville soit reduite à 30 Km/h.
Bonne continuation
Benoit D.

1 « J'aime »

,5*mv^2 est un dur a cuire…

en effet le seul moyen de vendre ces engins pour les utiliser sur la voie publique sans se ruiner et dénaturer le projet c’est de les « brider » à 25km/h… même si un moteur de machine a laver suffirait sans doute pour les transformer en dragster et aller bien plus vite ! mais ça c’est aujourd’hui…
On peut raisonablement parier que la reglementation va évoluer (cohérence avec l’urgence climat, anybody ?) , et c’est sans doute là que les constructeurs ont le plus à perdre, eux qui ont dépensé des milliards pour alourdir leurs engins de toutes sortes de dispositifs de sécurité actifs et passifs…

Je n’ai pas la réponse technique mais je serai curieux de savoir si cela « vaut le coup » de concevoir un chassis/ vehicule capable d’aller nominalement à 60-80km/h mais en l’allégeant dans ses premières versions pour ne faire « que » 25km/h - 45km/h

Apres aujourd’hui on trouve déjà que ne faire que 45km/h sur route c’est un gros sacrifice, mais c’est psychologique. et cela peut aussi changer très vite…

Je crois que les premiers modeles de 2CV allaient à 65km/h max…

Au fait, le cahier des charges de ladite 2CV…

Faire une voiture pouvant transporter quatre personnes et 50 kg de pommes de terre ou un tonnelet, à la vitesse maximale de 60 km/h, pour une consommation de 3 litres au cent, un faible coût d’entretien et un prix de vente du tiers de la traction.

L’histoire est un eternel recommencement…

2 « J'aime »

Bonjour Benoît,
Après avoir échangé il y a quelques mois avec David et Vincent chez EffiGear à ce sujet, j’ai prévu de mettre un moyeu à vitesses intégrées dans la roue arrière, en plus des vitesses automatiques du bloc Smart eBike. (on s’éloigne du Lowtech mais on reste encore très loin de la voiture électrique !).
Ils n’avaient pas encore réfléchi à ça mais ça ne paraissait pas impossible compte tenu du couple important disponible. (mais il faut que le moyeu arrière tienne le choc !). A tester.
Mon projet personnel débuté il y a 2 ans est un véhicule destiné aux pistes de karting et limité à 45 km/h, sans deuxième boîte de vitesses.
Je sais que la batterie se décharge bien plus vite avec de la vitesse mais l’avantage des petites batteries de VAE c’est qu’on peut les remplacer en un instant par une pleine (dans une station service, un centre auto ou un garage) et repartir sans attendre.
Je compte également travailler l’aérodynamique, les vélomobiles dépasse allègrement les 60 km/h et ils sont nettement plus efficients qu’un véhicule électrique classique. (jusqu’à 80 fois !)
Je trouve qu’il sera nécessaire de faire également un véhicule qui dépasse les 80 km/h mais il sera électrique, avec recharge possible par pédalage, comme le Raht Racer ou le Twike 5.
Mais on verra ça plus tard, pour l’instant le but va être de faire rouler un véhicule le plus vite possible en assistance électrique, dans le cadre de l’extrême défi.
Si au final il n’est pas homologué sur route, ce que je trouverai dommage, car en pratique on peut rouler à 200 km/h en moto sans que véhicule ne nous protège autant qu’un vélomobile qui roule au maximum à 80 ! il y aura toujours un débouché sur les pistes de karting car les sports mécaniques vont devoir aussi se réinventer…
Et surtout je pense qu’il y a déjà une offre conséquente et déjà bien aboutie de véhicules homologués à 25 km/h pour les pistes cyclables. (même s’il est vrai qu’on ne sait toujours pas si ceux qui ont 4 roues vont être conforme à législation française !).
De toute façon sur mon secteur il n’y a pas de piste cyclable, et, après étude faite par la communauté de communes, les gens ne prendrons jamais les trajets « touristiques » pour aller quotidiennement au travail. En effet, les gens qui sont prêt à prendre le vélo prennent toujours le chemin le plus court ou avec un très léger détour acceptable si ils sont en sécurité sur une piste cyclable.
A bientôt.
Benoît JARRET

1 « J'aime »

Please note that the 25Km/h limit for Electric Pedal Assisted Cycles (EPACs) is just up to where the motor assistance can go.
It does NOT limit the speed of the vehicle can legally be driven, the legal limit is imposed by the road speed limit.

Un décret publié le 24 avril modifie le Code de la route sur l’usage des voies vertes qui s’ouvrent à la circulation de certains véhicules motorisés. Un outil de facilitation pour développer les voies vertes. L’aménagement des voies vertes facilité par décret

1 « J'aime »

On doit être abonné aux mêmes newsletter :sweat_smile:
Par contre je n’ai pas compris le lien entre le fait d’autoriser l’accès à des engins motorisés de circuler sur les voies vertes dans le cadre de leur entretien et celui de pouvoir reclasser des chemins agricoles en voie vertes :thinking:

En gros on autorise les tracteurs sur voie verte.
Donc on peut reclasser des chemins agricoles en voie verte sans impacter les agriculteurs.
Et vue que ça devient des voies vertes les voitures et autres scooters y seront interdits ?

On est vraiment tordu nous autres français quand même :rofl: