Ça bouge en Suisse

Nos amis Swiss semblent comprendre que la limite des 250W n’a pas de sens !
Source : Swiss Federal Council: power does not play significant role for speed limited vehiclesLEVA-EU

Ils souhaitent faire évoluer leur réglementation en limitant plutôt le couple Poids x Vitesse. L’objectif étant de maitriser l’énergie cinétique.
Eh oui ! C’est bien elle qui cause des dégâts en cas d’accident !

La fin de l’article offre un bon résumé de ce qu’ils pourraient faire :

  • Le trottoir c’est pour les piétons et autres micromobilité non motorisé (comme aujourd’hui)
  • Les VAE sont accepté sur pistes cyclables si ils font moins de 250kg, moins de 1m de large et sont limité à 25km/h => On ne parle plus de puissance moteur, alléluyah !!!
    Les Speedbike (45km/h).
  • Les LEV de max 450kg pourraient aussi les bienvenues mais à condition de rouler à moins de 25km/h !!!
  • Pour avoir accès à la voie public il faut minimum une barre de direction et 2 freins indépendants !

Perso je trouve que ça va vraiment dans le bon sens !
Je partage à 100% hormis pour les speedbike => Pourquoi ne pas aussi les limiter à 25km/h sur pists cyclable ? Bizarre…

Et vous, qu’en pensez-vous ?

7 « J'aime »

This looks quite similar to the regulations movements in Spain, they are focussed on Speed and weight not power.
And I think is good.
It is a well known secret in the industry that all cargo bikes use motors that are way over 250W power because it is impossible to move this kind of vehicles with so little power.
And not only for cargo bikes, Bosch EPAC system gives more power that 250W (numbers don’t add up) they say it is because it is very efficient, but the truth is other… That is why this systems feels more powerful and fast than others, because actually it is more powerfull.

1 « J'aime »

way to go ! on, on !!

this reference paper on the topic might be of interest .Energy efficiency trade offs

all converging.

2 « J'aime »

Mon reve serait d’accorder l’usage des pistes cyclables en fonction de la capacité des mobilités douces à réduire la vitesse de façon automatique par des capteurs qui adaptent/forcent les controleurs … La suisse peut etre l’endroit idéal pour un POC

1 « J'aime »

idée interessante… j’adorerais hacker un tel système :wink:

C’est à réfléchir, parce qu’effectivement on va se retrouver avec une diversité de véhicules sur un réseau cyclable et routier pas forcément adapté. Ca va nécessiter un contrôle pour que les pistes cyclables ne deviennent pas dangereuses pour les simples vélo mécaniques… (je me suis déjà fait peur face à des cargo électriques chargés à bloc, 150kg à 25 km/h ça commence déjà à faire de l’énergie cinétique !)

Je suis néanmoins un peu frileux sur ce genre de solution techno: techniquement ça implique un déploiement important de high-tech/objets connectés qui vont salement peser dans l’analyse du cycle de vie. Socialement, je crains que ça ne déresponsabilise les conducteurs sur leur vitesse, et si quelqu’un a envie de rouler vite, il trouvera un moyen de hacker ça…

2 « J'aime »

Bonjour.

J’ai lancé la fabrication avec un collègue de 2 prototypes de quadricycles. Nous pensons faire un équipements capable de rouler sur piste cyclable (limité à 25km/h) mais aussi pour route et pour faire du sport donc non bridé. (quand je descend le Ventoux à vélo de course je monte à plus de 100 km/h sur 2 pneus de moins de 20mm et sur le plat ja roule à plus de 25 km/h sans moteur)
Mon idée serait d’avoir un voyant lumineux type taxi avec une couleur qui indique si je suis en position bridé ou non donc en position pour avoir le droit d’accès au piste cyclable. Mon idée de départ est de toute façon d’avoir sur le toit un « giro-cligno » blanc (pour la visibilité) et orange (comme les tracteur) pour assuré ma visibilité des autre véhicule. En position bridée le « giro-cligno » pourrait passée au blanc+vert par exemple.

2 « J'aime »