Urbanisme temporaire ou tactique

Plusieurs pays favorisent le vélo pendant cette période et pour le postCovid notamment avec des aménagements temporaires. Les Allemands viennent de publier ce doc très bien fait. Qq’un.e motivé.e pour traduire les quelques pages ? https://www.berlin.de/senuvk/verkehr/politik_planung/rad/infrastruktur/download/Regelplaene_Radverkehrsanlagen.pdf

Apparemment la FUB est déjà sur le coup :https://twitter.com/oschneider_fub/status/1248644951426162688

1 J'aime

en effet ! sur le même sujet, auriez vous en tête des outils permettant aux villes d’estimer leurs « risques » et d’identifier les zones à travailler en priorité ?

Pour ce qui est des risques je ne sais pas exactement, est-ce qu’on parle de risque par rapport à la propagation du Covid-19 ou de celui de se tromper en réaménageant l’espace public ? Dans ce dernier cas l’urbanisme tactique comme ce qui est fait en Allemagne permet de s’adapter et de corriger les choses très rapidement et dans le premier la distanciation sociale est largement respectée en permettant à davantage de personnes de se déplacer.

En ce qui concerne les zones à travailler en priorité, il faut certainement regarder vers les équipements générateurs de déplacements: les hôpitaux notamment en ce moment comme ce qu’a fait Montpellier sous l’impulsion de l’association Vélocité. Sinon je pense aussi à un outil qui permet de visualiser « l’arrogance de l’espace » pris par la voiture (arrogance of space). Voir ces illustrations en France par Matthieu Chassignet et sur le blog de Jeanne à vélo.

1 J'aime

Merci pour cet outil ! je parle des risques liés à la non distanciation. Peut on aider une collectivité à légitimer la mise en oeuvre de pistes vélos ? Il faudrait identifier les lieux où la distanciation n’est pas possible, avec de forts flux de personnes. Arrogance of space pourrait être utilisé pour « autodiagnostiquer » la ville

Il existe pas mal d’exemples à l’étranger qui montrent l’intérêt et l’efficacité de ces mesures issues de l’urbanisme tactique. J’ai trouvé pas mal d’articles qui traitent du sujet en France et à l’étranger (Weelz, Les Echos [ici aussi], The Guardian, Stuff, NY Times, Courrier International…)

Le Cerema vient de rédiger des recommandations pour appliquer ces expérimentations en France en se basant sur les exemples qui sont sortis dernièrement (Berlin, Bogotà et Oakland). Je pense que ça peut encore être approfondi mais ça donne suffisamment d’inspiration à mon avis.

Sur Twitter, Mathieu Chassignet (ADEME) donne beaucoup de sources sur le sujet et fait part de réflexions pertinentes à avoir sur ce phénomène qu’on observe ailleurs et que la France à du mal à s’approprier jusqu’ici. Peut-être une question de représentation vis-à-vis du vélo ?

Pour ceux que ça intéresse, il y a un webinaire (en anglais) demain à 11:00 animé par Claire Pascoe de l’Agence des Transports de Nouvelle-Zélande sur l’urbanisme tactique mis en place dans le pays pendant cette période de crise sanitaire.
Ça s’intitule « Tactical Urbanism in post lockdown world » (Urbanisme tactique dans un monde post-confinement) et vous pouvez le rejoindre à l’adresse suivante : https://t.co/qZWeGK3A8c?amp=1

Nicolas Amblard (PNR Luberon)

Pour revenir au premier message de cette conversation, l’association Paris en Selle a fait une traduction française des recommandations de Berlin en matière d’aménagements temporaires : https://drive.google.com/file/d/143RtaEaLSDVISmPCP2607ms1QPH3cJHn/view

et j’ai créé une page sur le sujet plus générale : https://wiki.lafabriquedesmobilites.fr/wiki/Recommandations_pour_la_création_et_l’extension_temporaires_des_infrastructures_cyclables
Elle peut être complétée !

1 J'aime